Camille et Lucile Desmoulins

Une biographie d’Hervé Leuwers publié chez Fayard (format ebook)

 

desmoulins couv.png

 

Note : 16/20

Si Camille et Lucile Desmoulins n’apparaissent plus guère dans les manuels scolaires, ils restent bien vivants dans la mémoire collective. L’un est républicain avant la république, défenseur de la liberté de la presse et homme de lettres  ; l’autre est citoyenne et diariste. Tous deux ont cru en la Révolution, ont combattu pour la liberté et l’égalité politique, ont aimé, jusqu’à la mort. Lorsqu’ils montent sur l’échafaud, en 1794, Lucile a vingt-quatre ans, dix de moins que son mari.
À l’issue d’une patiente exploration des sources, de la mise au jour de nombreux inédits, Hervé Leuwers brosse un attachant portrait de ce couple, dont l’exigence démocratique est parfois d’une étonnante actualité. Par une histoire sensible, attentive aux émotions et à la culture de la fin du xviiie siècle, l’historien redonne vie à deux enfants des Lumières qui, pour reprendre les mots de Camille Desmoulins, ont «  rêvé une république que tout le monde eût adorée  ».


 

J’ai eu la chance de lire cet ouvrage dans le cadre d’un partenariat avec Netgalley que je remercie ainsi que la maison d’éditions Fayard qui m’a fait confiance pour chroniquer cette biographie.

Les noms de Camille et Lucile Desmoulins vous sont probablement connus si vous avez été attentifs à vos cours d’histoire traitant de la Révolution française. Cependant, si leurs noms m’étaient certes connus, leur parcours l’était beaucoup moins à la différence d’un Robespierre ou d’un Danton par exemple. J’avais malgré tout, cette image positive, romantique et tragique de ce couple de républicains qui finit guillotiné comme tant d’autres sous la Terreur.

Je me suis dit que cette biographie rédigée par Hervé Leuwers, historien et écrivain spécialiste notamment de la Révolution française, était l’occasion d’en apprendre bien davantage.

Pour commencer, j’apporterais une petite précision, s’il s’agit bien d’une biographie des deux époux les sources sont bien plus importantes pour Camille que pour sa femme ce qui fait que l’auteur se consacre bien davantage sur le journaliste et écrivain que sur son épouse. Après personnellement, je préfère les biographes qui ne brodent pas trop (parce que sinon autant lire un roman…) donc si vous voulez tout savoir sur Lucile Desmoulins vous resterez forcément sur votre faim.

Camille Desmoulins était, pour résumer, un avocat et un journaliste, fervent républicain qui à force de s’attirer des ennemis avec sa plume vive et acerbe finit par être guillotiné. Il était pourtant bien plus que cela comme nous le présente l’auteur.

Ce qui m’a frappé c’est que ses propos, les thématiques abordées en ce 18ème siècle sont encore actuelles, par exemple :

  • La liberté de la presse dont Desmoulins a toujours été un fervent défenseur comme d’une arme imparable contre les tyrannies. Cette position lui a valu des procès en diffamation avec en filigrane la question des limites qu’il faut ou pas apporter à cette liberté…
  • La place du peuple au sein d’un régime politique : la république souhaitée par Desmoulins est à l’image de la république athénienne dans laquelle les citoyens participaient directement à la prise de décision. Le peuple reste la base et le sommet de la souveraineté et il a le pouvoir de défaire ses représentants. Oui, mais comment appliquer cela dans une France divisée, peut-on accepter des régimes d’exception ?

Comme vous pouvez le voir, il y a matière à réflexion.

Pour autant, la biographie n’est pas du tout barbante. Le propos de l’auteur est toujours bien documenté, comme en témoigne les nombreuses sources citées.

La première partie relatant les événements avant la révolution française est un peu plus lente au niveau du récit mais cela ne m’a pas dérangé outre mesure. L’auteur cite fréquemment le révolutionnaire ce qui permet une plus grande immersion encore dans le récit.

Ce qui m’a également séduite ce sont les émotions que l’auteur réussit à transmettre dans ce livre. Le rythme est virevoltant lorsque survient la Révolution et que l’on suit les évènements à travers les pas de Camille Desmoulins,  on ressent le tourbillon de ces jours, l’espoir qu’ils ont amenés. On côtoie Desmoulins mais aussi Marat, Danton, Robespierre et tous ces hommes et femmes qui ont fait la Révolution et transformé notre pays.

Je me suis désolée devant le récit du procès conduisant à l’exécution de Desmoulins au côté notamment de Danton et comment ne pas se sentir ému lorsque l’on lit la dernière lettre que Camille rédigea à sa femme sans se douter qu’elle avait été elle-même arrêtée ?

En bref et pour toutes ces raisons, j’ai passé un très bon moment de lecture avec cette biographie que je vous conseille.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s