Deviens le héros : au temps des châteaux forts

Un roman  écrit par Katherine Quénot et illustré par Nicolas Rix publié chez AUZOU romans

Au-temps-des-chateaux-forts

 

Note : 17/20

A lire si : vous aimez avoir les choses en main

A éviter si : vous tenez absolument pouvoir incarner une jeune fille

En plein Moyen Age, à toi de suivre l’apprentissage d’un chevalier, de commencer une carrière d’architecte, de mener la vie de château entouré de seigneurs ou encore de découvrir le quotidien trépidant d’une troupe de comédiens. Quelle(s) vie(s) choisiras-tu ?

Tout d’abord je tiens à remercier les éditions AUZOU et Babelio pour ce roman jeunesse que j’ai obtenu via l’opération Masse critique.

Si j’avais sélectionné ce livre c’était en premier lieu pour son petit (grand) côté nostalgique. Effectivement lorsque j’étais plus jeune (ce qui commence à remonter un peu loin quand même) j’aimais beaucoup ce type de romans où je pouvais moi-même choisir ce que le personnage allait devenir et je souhaitais savoir si j’allais retrouver mes sensations d’enfance avec ce roman « Deviens le héros : au temps des châteaux forts », autant vous le dire tout de suite je n’ai pas été déçue.

Avant de commencer un mot sur le livre en lui-même. La couverture vous met tout de suite dans l’ambiance, à l’intérieur uniquement de petites illustrations qui viennent illustrer certains passages, les pages sont de deux couleurs différentes et dans l’ensemble c’est un bel ouvrage bien illustré par Nicolas Rix.

Maintenant passons au cœur du sujet. Vous incarnez un jeune homme forgeron et charron de formation qui, accompagné de sa sœur Jeanne, va devoir faire face à plusieurs choix cruciaux pour son avenir : vous  pouvez devenir un chevalier, un artisan…ou finir dévoré par les loups !

A la fin des chapitres des choix s’offrent à vous qui débouchent sur des histoires différentes et indépendantes.

C’est vous qui avez les clefs en main de votre avenir : parfois certaines réponses impliquent que vous ayez lu attentivement ce qu’un autre personnage vous a expliqué ou vous interroge sur vos principes moraux…attention par contre certaines questions entraînent des réponses et donc des suites d’aventures qui ne sont ni des victoires ni des défaites (je pense notamment à l’argent des croisades demandé par le Roi).

En tant qu’adulte j’avais tendance à faire des choix…d’adulte ce qui m’a conduit dès le chapitre 3 à finir l’aventure ! J’avoue avoir bien rigolé et tout recommencer ! Ce type de roman vous offre une grande latitude : vous pouvez recommencer l’histoire plusieurs fois en changeant vos choix et ce sera alors une histoire complétement différente qui s’offrira  à vous, c’est en gros « le plusieurs livres en un ».

Une autre très bonne surprise est le grand nombre d’informations très intéressantes sur le Moyen-Age que ce soit l’organisation de la société, les corps de métier ou les techniques utilisées par les artisans par exemple et le tout de façon ludique et pas du tout rébarbative.

Si je devais avoir un regret concernant cet ouvrage jeunesse c’est le fait de ne pas pouvoir incarner une jeune fille. Oui, je sais que cela aurait pu constituer une incohérence avec certaines professions abordées (voir la plupart) mais j’aurais largement pardonné cet anachronisme à l’auteure. Cependant il ne s’agit pour moi que d’un détail au final qui ne gâche pas le plaisir que j’ai eu à lire ce livre.

En résumé et pour conclure un livre très plaisant que j’aurais adoré enfant trouver sous mon sapin de Noël.

 

 

4 réflexions sur « Deviens le héros : au temps des châteaux forts »

  1. Je me suis séparée il y a peu d’un livre du même genre : « Jane Austen et moi ». Bien sûr j’ai fait les choix nécessaires pour rapidement me retrouver mariée à Darcy, et ce mariage était un fiasco ! Je l’ai refait plusieurs fois et c’etait Très drôle !

    J'aime

  2. J’ai bien failli ne pas m’en remettre !!! Mais c’est un bon moyen pour Emma Webster, l’auteur de ce livre-jeu de nous rappeler que si les choses s’étaient passées trop simplement entre Elizabeth Bennet et lui, ça n’aurait pas marché. Ou de nous faire comprendre qu’ils ne sont pas faits l’un pour l’autre selon elle !

    J'aime

    1. c’est vrai qu’entre la première et la seconde déclaration, les deux personnages ont bien évolués mais pour moi (et mon côté fleur bleue) ils étaient faits l’un pour l’autre quoiqu’il advienne 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s